Jaipur la Rose, Immersion en « Terre des Rois »

Un peu d’histoire : Rajasthan signifie « Terre des Rois ». L’état du Rajasthan regroupe en effet 22 royaumes de Maharajas Rajpoutes, unifiés lors de l’indépendance de l’Inde en 1949. Porte d’entrée du sous-continent Indien, la région a dû souvent lutter contre les envahisseurs Arabes (venus de l’Ouest) ou Mogols (venus du Nord).

Les Rajpoutes sont donc un peuple de fiers guerriers, ayant construit un nombre impressionnant de forts à la réputation d’être imprenables…. Ceci avant de tomber dans les délices de l’opium et du luxe sous l’influence des Anglais…

On quitte donc la merveille qu’est le Taj Mahal (construit par un empereur Moghol), pour notre première vraie étape au Rajasthan, Jaipur, la capitale de l’Etat (et oui, comme les Etats-Unis, l’Inde est un état fédéral). 3,2 millions d’habitants, pas vraiment un petit bourg, Jaipur…

Installation dans un petit hôtel charmant dans un quartier résidentiel, qui a un avantage certain : une PISCINE ! Premier bain de notre tour du monde ! Enfin !

Le 20 Octobre, nous consacrons donc notre journée à la découverte de Jaipur. Dépaysement garanti pour tout occidental (Delhi c’est de la gnognote à côté).

Jaipur est une ville relativement récente, fondée au XVIIIème siècle. Elle est née sous l’impulsion d’un Maharajah « urbaniste », Sai Singh II, qui déplaça sa capitale d’Amber à Jaipur et construisit la cité de toutes pièces. : Il voulait que sa ville soit bien organisée, et qu’on y circule simplement. Les rues sont donc effectivement larges et le plan très rectiligne, enchainement de « blocs » de bâtiments, on imagine qu’on aurait pu nommer ici les rues comme à New-York : 5th Avenue…

Mais le parallèle s’arrête là, et pour le côté organisé..il faudrait bien compter sans la folie de la circulation dans cette ville, notamment au niveau des carrefours et des portes. Ici se côtoient comme à Delhi voitures, tuk-tuk et Scooters, mais aussi vaches, dromadaires (si si ! dans une ville de 3 millions d’habitants !) Plus jamais je n’aurai peur qu’Eden traverse une rue ! Quand les Indiens passent le permis de conduire, il doit y avoir des cours spécifique « klaxon », sinon je ne vois pas comment ils s’en sortent. Un métro est en construction, ce qui ne fait qu’empirer les choses (métro + dromadaires = Rajasthan ?!).

Question à 100 roupies : Pourquoi Jaipur est elle rose ?

Initialement, la pierre qui a servi à construire les premiers bâtiments de la ville étaient en gré rose, mais aussi grise et blanche. Et puis, comme le Prince Albert rendait une visite officielle au Maharaja, à la fin du XIXeme siècle, on décida que la ville devait être belle. On décida donc de repeindre tous les bâtiments en rose (plutôt ocre en réalité). Résultat garanti ! C’est très joli !!

On visite le City Palace, demeure encore actuelle du Maharaja, où on traversera quelques jolies pièces et où on en apprendra un peu plus sur l’histoire de ces Maharajas, qui, dépossédés de leurs pouvoir militaires par les Anglais, conservèrent longtemps des privilèges tels qu’ils ne furent pas favorables à l’indépendance du pays. Certains se préoccupèrent de leur peuple, d’autres au contraire dilapidèrent leurs fortunes en menant une vie la plus luxueuse possible. Désormais les maharajas n’ont plus de privilèges mais continuent bien à exister et leur fortune à rayonner, leur préservant une partie du pouvoir qu’ils ont perdu. Ils ont converti leurs palais en musées (comme le City palace) ou en hôtel.

Eden se fait prendre en photo. Le star système s’étend au Rajasthan maintenant !

En face du City palace, se trouve le Jantar Mantar, observatoire astronomique du XVIIIème siècle, lieu hautement improbable dans cette ville, et Patrimoine mondial de l’Unesco (quand on vous dit qu’on se spécialise !). Sai Singh II, le fondateur de Jaipur, en plus d’être urbaniste, était assoiffé de connaissance, et notamment d’astronomie. Aussi fit-il construire ce lieu, afin d’y établir les thèmes astraux, et de déterminer les moments les plus propices aux grands événements. On y découvre surtout et avant tout le plus grand cadran solaire du monde (27 mètres), capable de donner l’heure exacte à 2 secondes près !!

Geoffrey a un coup de coeur sur les installations, surtout parce qu’il trouve qu’on dirait des oeuvres de Giorgio De Chirico (faut connaitre).. alors que le sport du moment, c’est de réussir à lire l’heure sur le fameux cadran pour Eden et moi (et pas mal d’Indiens).

On croise une petite famille qui parle français. Tiens, vous êtes en vacances ? Oui. Et pour combien de temps en Inde ? En fait un an. Vous faites de l’humanitaire ? Non, on a fait un échange entre labo : Les parents sont tous les deux scientifiques et ont fait un échange Lyon-Bengalore.

Ne pas oublier que le peuple Indien est très tourné vers les sciences depuis des siècles, et qu’il s’est intéressé à l’astronomie bien avant nous, d’abord pour des raisons mystiques, puis vraiment scientifiques. Rien d’improbable finalement à ce que le plus grand cadran solaire soit Indien, et qu’on y croise des scientifiques…

On poursuit notre journée en se perdant dans les « galeries marchandes » de la vieille ville, où commerçants et artisans nous ignorent totalement. 

Parfois quelques « trouées » nous permettent d’accéder à des arrières cours. On y découvre de superbes bâtiments, en train hélas de tomber en ruine. Comment préserver tous ces bâtiments ? Ça semble bien compliqué…

On finit notre journée dans un café-terrasse en face du palais des vents et sa splendide façade. Il fut créé pour que les femmes du Maharaja puissent voir la ville sans être vues. C’est donc plus un corridor à la magnifique façade qu’un véritable palais. Ses moucharabiés avaient aussi vocation à rafraichir l’atmosphère en laissant passer le vent. D’où le nom..

Je commande un lassi (boisson à base de yaourt, sucrée ou salée), une jeune femme vient nous proposer un tatouage au hénné…

Hénné, Lassi, bruit lointain des tuk-tuks, singes sur les toits des vieux palais, coucher de soleil sur le Palais des vents. Je sens qu’on va bien aimer le Rajasthan !

Lassi face au Palais des vents - Jaipur - Rajasthan
Lassi face au Palais des vents – Jaipur – Rajasthan

1 réflexion sur « Jaipur la Rose, Immersion en « Terre des Rois » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close