Geet, de la caste des joailliers

Geet, c’est Mango Man. Il a une échoppe de bijoux, qu’il fabrique lui-même : Des petits médaillons en forme de mangue, qu’il a créé un peu comme ça, pour aider son père au départ et qui sont devenus sa marque de fabrique.

On s’arrête devant sa boutique lors de notre passage à Bundi, car justement il est en pleine action, et que c’est intriguant. Non, on n’a pas l’intention d’acheter de bijoux. On était juste curieux. Pas grave, il a le temps. Il nous offre un thé, et nous pose plein de questions sur nous, qu’on lui retourne.

Il a 25 ans, et a fait des études d’informaticien, mais après quelques années loin de chez lui, il a commencé à déprimer. Alors, il est revenu ici, et s’est mis à aider son père, joaillier. Franchement, il aime beaucoup sa vie actuelle et pour rien au monde ne voudrait revenir à sa vie d’informaticien loin de chez lui. Il est juste bien là où il est, près des siens, à prendre son temps et discuter avec des gens au gré de ses rencontres. Il nous montre d’ailleurs la photo d’une amie à lui, Française..

Le pouvoir de la famille….

Il nous explique aussi le mystère caché derrière la procession qu’on a vue hier. En fait c’est celle de sa caste (les joailliers, donc). Chaque année, ils défilent comme ça puis se réunissent pour un très grand repas. Hier, il y avait 2000 personnes !

Les castes, il va falloir qu’on se penche dessus aussi…

On se quitte. Il a craqué sur Eden, alors il lui fait un petit cadeau : une pièce de 1 roupie d’avant d’indépendance, qu’il monte en médaillon en 2 minutes et une image de Shiva, pour porter bonheur.

Tous ces dieux Hindous, il va falloir aussi qu’on s’y penche sérieusement…

Merci pour le médaillon en tout cas, que Lakshmi (déesse de la prospérité) te protège, Mango Man !

4 réflexions sur « Geet, de la caste des joailliers »

  1. J’adore ces rencontres ! Si ça vous intéresse, une petite idée de lecture à votre retour sur la caste des joailliers qui s’est installée au 19e s à La Réunion (où nous habitons) : « Histoire des bijoutiers indiens à La Réunion » de Jean Régis Ramssamy. Certaines familles ont prospéré et c’est chez eux qu’on emmène les enfants se faire percer les oreilles pour porter leur premiers bijoux.

    J'aime

    1. Merci !! Très intéressée par l’histoire que tu nous proposes ! A bientôt et bon voyage à vous aussi !

      J'aime

    2. Je ne savais pas du tout ! Merci pour le conseil lecture ! On va regarder ! Bon Trip à vous !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close