Sing, Hmong forte et délicate.

Les Hmongs n’ont pas de langue écrite. Toute leur histoire est donc transmise à l’oral. Ils disent qu’ils sont un peuple descendant « de la glace et du dragon ». Ce que je trouve assez joli. Phil, d’Ethos, nous a expliqué qu’ils viendraient certainement de Sibérie, descendus vers le Sud via la Chine, à cause du froid, pour arriver dans la région de Sapa.

Sing est notre guide pour découvrir les rizières de Sapa, et elle est Hmong. Elle passera deux jours à nous guider dans ses montagnes du Nord. Elle parle un bon anglais, et son sourire nous met tout de suite à l’aise. Elle est guide depuis 7 ans déjà, dont deux petites années avec Ethos. Et c’est certainement la rencontre la plus marquante qu’on ait fait au Vietnam.

Avec elle on se sent bien. Elle nous explique plein de choses, est attentive à nous tout le temps, s’assure que tout va bien. Elle nous demande notre parcours au Vietnam, trouve qu’on a une chance incroyable de faire un tour du monde, et compare la vie à la ville à celle à la campagne.

En réalité, Sing ne connait que deux villes : Sapa, le point de départ des treks, et Lao Cai, juste à côté, où elle s’est rendue « pour le plaisir », un jour avec son mari, en scooter. Car depuis peu, ils ont un scooter, et ça leur a pas mal changé la vie. On dirait presque qu’elle est partie en vacances, normal…

Elle me dit qu’elle s’est mariée à 18 ans, ce qui est tard chez les Hmong : même si officiellement au Vietnam on n’a pas le droit de se marier avant d’être majeur, c’est chose courante dans les tribus : Les gens se marient mais ne le déclarent que lorsqu’ils ont 18 ans. Entre temps, les filles ont déjà eu 1 ou 2 enfants. Il n’est ainsi pas rare de retrouver à l’école des enfants de manifestement 8 ou 9 ans dans les classes dédiées aux enfants de 6 ans, vu qu’ils ont été déclarés « plus tard », une fois l’âge légal atteint par les parents.

Je lui demande si c’est un mariage arrangé ou si elle a choisi son époux (on vient de visiter l’Inde, où là bas c’est la norme). Elle est presque choquée : non, ici on choisit son mari / sa femme. Les jeunes se côtoient très jeunes, et très vite ils se marient (il ne faut surtout pas avoir d’enfant avant le mariage !). Les mariages arrangés, ça pouvait exister dans le temps, mais c’est fini tout ça. Ceci nous conforte dans notre proximité avec Sing. (Par contre, quand elles se marient, les femmes quittent leur famille pour aller vivre avec leur belle-famille.)

Le soir, quand on arrive chez elle, on est assez perplexes : on pensait trouver un habitat simple, mais pas à ce point. Comme lors de notre pause déjeuner, la maison de Sing comprend deux pièces avec des espèces de tentes / tissus intérieures pour isoler des espaces « chambre », un foyer au sol, des greniers à riz et maïs, et c’est tout. Les toilettes (cabane en bois), récentes, sont dans le jardin, et on se lave à l’eau de la source que son mari a fait arriver sur le côté de la maison. Par contre, elle est construite à flanc de colline et elle bénéficie d’une vue incroyable sur la montagne environnante. Alors je lui fais remarquer. Elle se pose un peu et nous avoue qu’elle aussi adore cet endroit. Elle détesterait vivre en ville et ne changerait pour rien au monde la vue de sa maison.

Le lendemain, Sing et son mari nous préparent un petit déjeuner délicieux. Des nems frais, que je l’aide à confectionner. La cuisson à même le feu les rend particulièrement savoureux. Elle nous dit que ses enfants en raffolent aussi. Finalement, tous les enfants du monde sont bien les mêmes ! C’est un peu leurs nuggets à eux. D’ailleurs Eden ne s’y trompe pas et trouve que c’est « le meilleur petit déjeuner qu’elle prend depuis le début du tour du monde ».

Au cours de notre deuxième journée, on reprend nos discussions. Comme on a vu les enfants de Sing partir pour l’école, je lui demande ce qu’il en est pour les scolariser, etc… Elle est surtout très contente que ses enfants puissent aller à l’école. Tant qu’ils sont petits, ce n’est pas compliqué non, et désormais tous les enfants Hmong y vont.

Quand je lui demande jusque quel âge elle a pu y aller, elle, elle m’avoue qu’elle n’y est pas allée du tout. Elle a 29 ans et est analphabète. L’école est arrivée près de chez elle quand elle avait 9 ans. Elle aurait bien aimé, y aller…mais quand elle a demandé à sa mère, celle-ci lui a dit « non, toi tu es l’ainée, tu vas m’aider dans les rizières, avec le buffle ». Et à l’époque, ça lui allait, à Sing. Je lui dis que pour quelqu’un qui n’est jamais allée à l’école, elle parle drôlement bien Anglais (et d’ailleurs elle n’arrête pas de me demander comment on dit telle ou telle chose en Français, je suis sure que bientôt elle parlera Français également). Elle a appris seule, avec les touristes ! Juste aux sonorités !

Ce dont elle rêve pour ses enfants ? Elle est partagée. Qu’ils soient instruits, c’est certain. Pour le reste, je comprend qu’elle a plutôt envie qu’ils préservent leurs traditions, tout en ayant une vie meilleure que la sienne…le matériel ? Ce n’est pas vraiment important…mais manger à sa faim, ne pas avoir froid, ne pas être malade, voici le plus important encore ici.

Ce que je retiendrai de Sing ? Avec elle s’est vite développé une vraie proximité. On se sent sur la même longueur d’onde qu’elle, à parler des amours, des enfants, de l’école, du travail. On a l’impression qu’on aurait pu la rencontrer n’importe où et devenir son amie. C’est uniquement en découvrant son mode de vie, tellement aux antipodes du nôtre qu’on se rend compte de nos différences… Elle est pleine de délicatesse, d’intelligence, de bienveillance. Elle ne revendique rien, ne se plaint de rien. On aimerait l’aider. Elle a déjà un ange gardien : Phil.

Vous avez aimé notre article ? alors n’hésitez pas à liker et partager ! et puis laissez-nous un petit commentaire, on y répondra avec plaisir. Vous pouvez aussi vous abonner au blog ! 😉

1 réflexion sur « Sing, Hmong forte et délicate. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close