Ghislaine et Patrice, nos amis de Tahiti ou d’ailleurs !

Nous rencontrons Patrice, Ghislaine, Martha et Gaspard à Hiva Oa, lors d’une sortie à la journée vers la petite île de Tahuata.Comme nous sommes deux familles avec des enfants du même âge, forcément, nous nous rapprochons, et passons un bon bout de la journée à discuter / jouer ensemble.

Et à la fin, quelle ne fut pas notre surprise lorsqu’en toute simplicité Patrice et Ghislaine nous invitent chez eux lors de notre prochain passage à Tahiti. Ils ont une grande maison, les enfants s’entendent à merveille (nous aussi), et “ça leur fera plaisir”.

On n’ose pas trop, mais finalement, après divers contacts avec Patrice lors de notre séjour polynésien, on voit que vraiment, ce ne sont pas des paroles en l’air.

Et nous finissons par accepter avec plaisir leur proposition.

Nous achevons donc notre séjour Polynésien par un super week-end chez eux à Tahiti, l’occasion de mieux nous connaître.

Patrice et Ghislaine sont des gens très souriants et très humbles, qui ne se mettent pas du tout en avant. C’est donc petit à petit que nous découvrons leur vie et leurs rêves.

Sous des abords un peu timides, ils sont en réalité de vrais aventuriers :

La Polynésie n’est pas pour eux une première : déjà avant la naissance de Matha ils étaient partis s’expatrier au Laos. Ghislaine est institutrice spécialisée pour les enfants en difficulté, et peut postuler pour des expatriations de ce type. Quant à Patrice, il s’occupe de communication et de graphisme, métier qu’il peut exercer un peu partout, en tant que freelance ou employé.

Ghislaine nous raconte comment elle faisait du scooter, enceinte, dans les petits villages laotiens.

Et puis ils se sont posés en France, pour mieux repartir. Tahiti était un de leurs rêves. Gaspard est né, et ils ont décidé de nouveau de larguer les amarres. Ici, ils ont bien l’intention de profiter de tout ce qui leur est offert : les enfants font plein d’activités, de sport, Patrice profite de son amour pour la glisse entre surf et planche à voile, et Ghyslaine n’est mise au hobby cat.

On sent une famille très soudée, structurée. Tout est simple avec eux. A la fois organisé et fluide. Des gens “qui font du bien”. D’ailleurs, faire du bien aux gens, chez eux, c’est aussi une façon d’être : le travail de Ghyslaine en témoigne, et son implication et sa flamme quand elle en parle aussi. C’est elle, entre autre, qui nous pointera du doigt l’envers du décor du paradis Tahitien… Elle nous expliquera aussi comment, en France, ils ont accueilli des familles sans papier. Pourquoi ? Juste parce que certains enfants étaient concernés dans l’école de Matha. “Il fallait bien faire quelque chose”. Et de fil en aiguille, ils ont créé une véritable chaîne de solidarité, accueillant pour quelques semaines plusieurs familles, avec d’autres familles de l’école.

Quant à leur rêve Polynésien, il s’achève bientôt. Trois ans, ça passe vite… Et ils sont en pleins dossiers. Le retour par la France n’est pas une option…

Prochaine destination pour vivre leur vie rêvée ? Ce sera finalement le Maroc ! Et on est sûrs qu’ils y réaliseront d’autres rêves, et apporteront beaucoup aux gens là-bas aussi !

Vous avez aimé notre article ? alors n’hésitez pas à liker et partager ! et puis laissez-nous un petit commentaire, on y répondra avec plaisir. Vous pouvez aussi vous abonner au blog ! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close