Le Parc Abel Tasman et ses baies aux eaux turquoises

3 février, jour anniversaire de ma mère, il faut qu’on évite de trop penser à l’éloignement…Une journée bien chargée nous attend : Nous partons pour une marche de 22 km : Abel Tasman Coast Track, du nom du navigateur Hollandais qui découvrit la Nouvelle-Zélande en 1682. Une marche qui compte au total plus de 50 km, et s’effectue dans sa totalité en 3 à 5 jours (on fera quand même deux étapes en un jour avec Eden qui décidément se révèle une sacrée bonne marcheuse !). Encore un des fameux “Great Walks” que compte le pays, et réputé pour être l’un des plus beaux.

La journée commence en joie : Nous avons décidé de partir de Bark Bay, à 22 km donc, et au moins 7 heures de marche de Marahau, où nous dormons. Et pour rejoindre notre point de départ, nous prenons un “Taxi Boat” de la compagnie “Aqua Taxi”, un JetBoat en réalité, comme nous l’avons déjà pris sur la rivière Whanganui, et on est tout excités, car on sait qu’avec ce moyen de transport, c’est sensations garanties !! Nous rejoignons le lieu de rendez-vous à 8H30. Et…on n’est pas seuls…Pour faire partir tout ce monde, 5 jetboats nous attendent. Mais…on n’est pas à quai. On est sur un terrain, même pas au bord de l’eau. C’est un peu le bazar et cet accent Néo-zélandais qui n’arrange rien quand on nous demande de nous diriger à tel ou tel endroit dans la cohue…On espère quand même être dans le bon bateau…Une fois à bord de ces petits bolides des eaux, comment rejoint-on la mer ? Tractés par des tracteurs !! Si, si ! Nous aussi ça nous a pas mal étonnés. Mais la mise à l’eau est effectivement efficace…Et c’est parti pour la première accélération !!

Premier arrêt devant un énorme rocher fendu en deux, Split Apple Rock (littéralement “le rocher en forme de pomme coupée en deux”). On ne comprend évidemment pas les explications en mode kiwi (on n’est pas loin du pilote-guide pourtant…) mais c’est pas grave. Il nous fait surtout penser à un énorme packman, ce rocher !

Split Apple Rock - Parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Split Apple Rock – Parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande

Deuxième accélération, où on croit voler littéralement sur les flots et deuxième arrêt, devant l’île “Fisherman Island” (l’île du pêcheur) qui héberge une colonie de petits manchots (les fameux blue pinguins ?) ils sont trop mignons! On aperçoit également quelques phoques. Oh…on n’a pas le droit de les caresser ? (bon OK, sur la photo, on ne voit rien, comme d’habitude mais nous on a bien vu des manchots et des phoques)

Fisherman Island - Parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Fisherman Island – Parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande

Bref, bref, dernière accélération et dernier arrêt : Bark Bay, et c’est là que les choses sérieuses commencent…A notre droite, la réserve marine de Tonga Island, que nous laissons derrière nous. Nous partons sur la gauche.

Débarquement à Bark Bay - Parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Débarquement à Bark Bay – Parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande
C'est parti pour 22 km ! - Parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
C’est parti pour 22 km ! – Parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande

Nous traversons un premier campement, entre plage de sable blond (Medlands Beach), accessible uniquement par la mer ou à pied, et lac salé, accueillis par des canards. Ca doit être sympa de faire les 5 jours de marche, dis donc. Quelques campeurs / randonneurs se réveillent dans les odeurs de café chauffé au réchaud. La première grimpette nous attend à la fin du campement.

Nous évoluons dans les sous-bois, admirant la beauté des paysages en contrebas. On nous a dit que la baie Abel Tasman était photogénique. Hum.. c’est vrai. Nous sommes étonnés par tant d’eau turquoise, de langues de sable, invitant à la baignade. Premier détour pour nous rapprocher de l’eau : Sandfly Bay (la baie des mouches de sable). Bon, celle-là, on ne la visitera pas : les Sandflys sont un des fléaux des touristes en Nouvelle-Zélande. Minuscules, on ne les voit pas, mais ces bestioles vous piquent sans vergogne et leurs piqûres grattent atrocement.

Magnifiques Paysages du parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Magnifiques Paysages du parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande
Magnifiques Paysages du parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Magnifiques Paysages du parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande
Magnifiques Paysages du parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Magnifiques Paysages du parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande

En chemin nous rencontrons d’autres marcheurs, dont Georges. Il nous aborde en nous proposant de nous prendre en photo près d’une sculpture Maori. Tiens, un français qui a l’air bien sympa. On ne veut pas le retarder, et lui proposons de nous doubler, mais nous le retrouvons un peu plus loin, et puis une seconde fois, etc…On finira par passer la journée ensemble.

Photo familiale devant une sculpture d'inspiration Maori - parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Photo familiale devant une sculpture d’inspiration Maori – parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande

Un trou d’eau douce donne trop envie à Geoffrey. Il hésite. Eden rit et le pousse à l’eau. Pas eu le temps de réfléchir, il est bien rafraîchi pour le coup.

Elle est bien fraiche ! Ouf, Geoffrey n'a pas perdu ses lunettes ! - Parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Elle est bien fraiche ! Ouf, Geoffrey n’a pas perdu ses lunettes ! – Parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande

Des oiseaux ne sachant pas voler, mais peu farouches viennent observer pourquoi il y a tant de bruit et de rires ici dirait on. Ha ! Des kiwis !! Hum…non c’est très rare et nocturne, le kiwi… On apprend que ce sont des wekas, autre espèce endémique du coin, plus courante, et que certains Néo zélandais appellent carrément des “Chickens” (poulets). Ils nous amusent beaucoup ces wekas peu farouches qui nous suivent.

Weka - Parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Weka – Parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande

Un peu plus loin nous traversons une rivière via un joli pont suspendu, juste histoire d’avoir un peu de sensation.

Nous admirons la baie de Frenchman (ben oui, y’a des Français qui s’étaient instalés par ici aussi), Boundary Bay, et atteignons pour le déjeuner Torrent Bay. Déjà 8 km de parcourus. On a bien mérité une vraie pause.

Magnifiques paysages du parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Magnifiques paysages du parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande
En arrivant sur les hauteurs de Torrent Bay - Parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
En arrivant sur les hauteurs de Torrent Bay – Parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande
  1. Il fait un temps superbe
  2. On a chaud
  3. On a faim
  4. Le sable fin de la plage nous invite à y poser nos paréos 5) La mer est trop attirante.

On se baigne avant de manger, après manger, et entre temps, bronzette (enfin, on fait quand même attention avec cette couche d’ozone trouée au dessus de nous…). 2H de vraie plage.

Baignade à Torrent Bay - Parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Baignade à Torrent Bay – Parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande

Et c’est une bonne option aujourd’hui : parce qu’on a rechargé les batteries et arrêté d’être frustrés par ces plages magnifiques que nous dévoile le paysage à travers les arbres sans que nous prenions le temps de nous y arrêter, mais aussi parce que ça laisse le temps à la marée de descendre : ici les marées sont très importantes, et peuvent atteindre 6 mètres, découvrant ou recouvrant d’immenses espaces. Traverser à marée basse l’estuaire d’Anchorage au Sud de Torrent Bay évite 1 grosse heure de marche, et 3 km de plus…C’est déjà assez long ce qu’on a au programme…On n’avait pas vraiment calculé la chose, mais ça vaut le coup de se renseigner avant, pour savoir s’il est possible d’être sur place à la bonne heure…

Le début d’après-midi se passe, d’autres criques, d’autres plages paradisiques se dévoilent : Observation Beach, Akersten Bay, Apple Tree Bay… On a envie de se baigner à chaque plage. Le paysage change, nous nous retrouvons en haut d’un plateau sans végétation.

Magnifique mais quelle chaleur…Eden me dit qu’elle est fatiguée. Ha… mais c’est qu’il reste encore deux bonnes heures de marche pour arriver, ma puce… Les hommes marquent le rythme devant, et j’accepte de tout, tout savoir sur Harry Potter (j’avoue que j’ai un peu de mal à la suivre dans sa passion pour la sorcellerie…) et finalement, nous arrivons après 8 heures dont plus de 6 de marche effective à un bon rythme à notre camping, des paysages de carte postale plein les yeux, les jambes légèrement en compote.

Magnifiques paysages - Parc Abel Tasman - Nouvelle-Zélande
Magnifiques paysages – Parc Abel Tasman – Nouvelle-Zélande

On dit au revoir à George, espérant bien le revoir vraiment un de ses jours, et retrouvons notre petit Van. Nous devions diner avec Thierry et Amandine, qui arrivent de Golden Bay, plus au Nord. Mais là, franchement, eux arrivent juste, et nous, avec nos 22 km dans les jambes, on n’en peut plus…pas le courage de se rejoindre. Petit coup de fil à ma maman. Bon Anniversaire !! On la prend au réveil alors qu’il est déjà bien tard pour nous…

 

Vous avez aimé notre article ? alors n’hésitez pas à liker et partager ! et puis laissez-nous un petit commentaire, on y répondra avec plaisir. Vous pouvez aussi vous abonner au blog ! 😉

2 réflexions sur « Le Parc Abel Tasman et ses baies aux eaux turquoises »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close