La Nouvelle-Zélande et ses glaciers

Le 6 Février, nous avons une bonne surprise : alors que la veille nous nous étions endormis sous la pluie, le soleil est de retour. Avant de sortir du van, on passe de longues minutes, juste là tous les trois à regarder les chevaux depuis notre matelas, par la fenêtre. Sympa la vie en van !

Vue de notre van au petit matin - West Coast - Nouvelle Zélande
Vue de notre van au petit matin – West Coast – Nouvelle Zélande

Mais on part assez vite : il nous faut finir la route et rejoindre Franz Joseph : le glacier le plus célèbre de Nouvelle-Zélande nous attend !

Sous le soleil la West Coast est encore plus belle que la veille. On laissera quand même de côté Hokitika où parait-il on traverse des gorges magnifiques propices au treck… tant pis.

Mais on s’arrêtera au Lac Ianthe : Reflets des montagnes et des nuages sur l’eau plate, fougères arborescentes…on resterait bien là….

Nous arrivons en fin de matinée dans la petite ville de Franz Joseph. Ici tout respire l’air pur des glaciers et toute la petite ville est organisée autour de son “or blanc (ou bleu)”. On a un camping juste en face de l’office de tourisme. Pratique tiens ! Et on découvre qu’ils ont des hot pools (bassins d’eau chaude, genre de Spa) pour se réconforter après la marche. Au cas où on en manquerait, voilà une sacrée motivation ! Allez, on va vite voir le glacier, histoire d’avoir le temps de prendre un bain au retour.

A quelques kilomètres du village, nous remontons la vallée glacière jusqu’au parking le plus proche du glacier.

Rivière glaciaire sur la route vers le glacier Franz Joseph - Nouvelle-Zélande
Rivière glaciaire sur la route vers le glacier Franz Joseph – Nouvelle-Zélande

Pas de grande marche au programme pour nous, pas d’exploration en hélico, pas de trekking sur le glacier (de toute façon Eden ne fait pas le poids demandé : 30 kg), il faut aussi qu’on préserve un peu notre budget. C’est bien joli la Nouvelle-Zélande, mais chaque activité coûte un bras, et on a déjà fait pas mal de choses payantes…Et puis pour les grandes marches, pas le temps et objectivement un peu fatigués après Tongariro , Abel Tasman , le Canoé , le Rafting …. On n’est pas non plus des grands sportifs, nous. On nous avait pas dit qu’il fallait être athlètes en Nouvelle-Zélande !

Donc, la mini-balade de 1H30 proposée par l’office du tourisme, au fond de la vallée glaciaire et jusqu’au front du glacier nous va très bien. En plus, elle offre le meilleur accès au front du glacier. C’est là qu’on en sera le plus proche. Très bien, après on a piscine !

Début de la balade vers le Franz Josef glacier - Nouvelle-Zélande
Début de la balade vers le Franz Josef glacier – Nouvelle-Zélande

OK, mais avant, nous nous concentrons sur le glacier, le clou du “Westland Tai Poutini National Park”, et classé au patrimoine mondial de l’Unesco !

Selon la légende Maori, une jeune fille perdit son amant dans les pics des hauts sommets, et ses larmes se transformèrent en glace…

En réalité, leur formation vient surtout du fait que sur la côte Ouest, il pleut sans cesse (on est bien placés pour le savoir, vu journée de la veille). Les hauts sommets tout proches ont ainsi facilement donné naissance à ces deux glaciers exceptionnels. En effet, nulle part au monde on peut voir des glacier si proches de la mer, et à sa basse altitude : le Franz Joseph, et son voisin le Fox ne sont qu’à une petite quinzaine de kilomètres de la mer Tasman, à un peu plus de 200 mètres au dessus du niveau de la mer.

Autre point remarquable, ce sont des glaciers qui avancent très vite : la glace a une vitesse moyenne de un mètre par jour : pour parcourir les 12 km du glacier, un petit glaçon mettra donc ??? (faut que je pose la colle à Eden) : 12X1000 = 12 000 jours = un peu moins de 33 ans 🙂

Mais sa vitesse peut aller jusque 5 mètres par jour, soit deux fois plus vite que nos glaciers alpins !

La balade commence dans les sous-bois et nous trépignons un peu en nous demandant quand le paysage va se découvrir… Très vite en fait, la vallée glacière s’offre à nous. L’eau de la Waiho River qui y coule au fond, d’une couleur blanc laiteux, caractéristique des rivières glacières, est attirante, mais ne nous y trompons pas : elle est…glaciale 🙂

Et puis enfin, le Franz Joseph se dévoile à nous ! Ha, voir un glacier l’été ! Que c’est beau ! Nous pique-niquons face à sa majesté, puis reprenons notre marche vers lui.

Deuxième gros arrêt à une jolie cascade pour de jolies photos. Non, on ne joue pas avec l’eau, trop froide on a dit ! Pas de douche ici !

Puis nous reprenons notre marche au fond de la vallée. Ce qui est horrible, ce sont les panneaux qui ont été placés là et montrent à quel rythme le glacier recule. En un siècle, le glacier a perdu plusieurs kilomètres, mais ce sont sur les dernières décennies que le rythme s’est franchement accéléré. Chaque panneau indique l’évolution de la population mondiale, de la température moyenne et de la concentration en CO2. J’ai vraiment le coeur lourd en me rapprochant peu à peu du front de glace. Un peu l’impression de faire un chemin de croix…Je me dis que si Eden revient ici quand elle aura mon âge, peut être n’y aura-t-il plus de glacier ?Il faut vraiment que chacun prenne ses responsabilités très très vite !   

Il y a 70 ans, le glacier Franz Joseph était au début de la marche actuelle
Il y a 70 ans, le glacier Franz Joseph était au début de la marche actuelle
Donc il y a 9 ans, le glacier Franz Joseph arrivait jusqu'ici...
Donc il y a 9 ans, le glacier Franz Joseph arrivait jusqu’ici…
En 4 ans, on peut voir le recul ! - Glacier Franz Joseph - Nouvelle-Zélande
En 4 ans, on peut voir le recul ! – Glacier Franz Joseph – Nouvelle-Zélande

Non mais si Trump a encore un doute sur le réchauffement climatique, je suggère qu’on l’oblige à faire cette balade. Il n’y a même pas besoin d’être sportif !!

On n’en est même pas à savoir si l’homme est responsable, mais à savoir si l’homme peut ralentir ça et surtout comment.

Bon, fin de la minute “alarme rouge”, je reprends le récit.

le Franz Joseph ! Juste au fond devant nous ! - Nouvelle-Zélande
le Franz Joseph ! Juste au fond devant nous ! – Nouvelle-Zélande

Arrivés au front du glacier, nous sommes encore assez loin de lui, mais les panneaux sont formels, “pas le droit d’aller plus loin” : des morceaux de glace peuvent se détacher, entrainant des pierres et des éboulements. On est sages, on reste bien derrière la barrière pour admirer le Franz Joseph !

Sur le chemin du retour, Eden a droit à un cours de géologie par son père dans ce paysage en noir et blanc. Ca, ce sont des moraines, des morceaux de roche charriés par la glace. Et les couches que tu vois, sur la roche, dans la montagne, ce sont les couches de sédiment qui se sont déposés au fur et à mesure du temps qui ont créé cela. Avant elles étaient horizontales, et c’est parce que la terre est vivante, que les plaques tectoniques bougent, que les montagnes se soulèvent, que tu peux les voir penchées ou verticales. Eden se passionne. Elle observe chaque petit bout de mica. Une bonne école, le voyage ! Aujourd’hui climatologie et géologie. Pas mal !

Leçon de géologie lors de la marche au Franz Joseph
Leçon de géologie lors de la marche au Franz Joseph
Whaou, y'a de la glace jusqu'ici ! - Franz Joseph glacier - Nouvelle-Zélande
Whaou, y’a de la glace jusqu’ici ! – Franz Joseph glacier – Nouvelle-Zélande

Retour à notre van, nous retrouvons les maillots de bain, et nous rendons comme prévu aux Hot Pools. Génial !! Quatre ou Cinq bassins de source chaudes ont été aménagés en plein air, proposant des bains autour de 37 à 40 degrés. Hum.. délicieux. Eden et moi ne retrouvons pas Geoffrey. Où se cache-t-il ? Ha ! Il est là ! Il a trouvé une petite famille de Français et est déjà en train de discuter en baignant dans l’eau chaude !

Hot Pool à Franz Joseph - Nouvelle-Zélande
Hot Pool à Franz Joseph – Nouvelle-Zélande

Cédric et Sophie sont en vacances ici avec leurs enfants, Adèle et Louis. Et… Adèle a juste l’âge d’Eden. En 2 minutes, elles sont parties jouer toutes les deux. Trop contentes de se faire “une copine”. Louis est plus grand, et écoute les adultes. Cédric et Sophie sont expatriés au Vietnam et ils nous racontent un peu leur vie là-bas. Parfois avec délice, parfois pour expliquer que tout n’est pas si rose (nous n’avons pour notre part fait que traverser le pays pendant un petit mois, de quoi surtout en apprécier les bons côtés il est vrai…).

Vient le moment où on se demande ce qu’on fait dans la vie. Nous, facile, on en bosse pas :-))) Enfin, on explique quand même qui est l’employeur qui nous a accordé un congé sabbatique, ce qu’on faisait jusque là, etc…Et Cédric de nous expliquer qu’il travaille pour Canal+ Overseas ! Moi je sors de Molotov.TV, la start up qui grimpe. Tous les deux dans la distribution TV. Que le monde est petit ! On a plein de connaissances en commun ! Drôle !!

On se rend tout à coup compte que le temps a passé bien vite, d’autant plus qu’on doit manger avec Thierry et Amandine ce soir, qui sont arrivés au Franz Joseph dans l’après-midi. Et comme on a du mal à se séparer avec Cédric et Sophie, on improvise un apéro géant sur notre emplacement ! Super début de soirée, pour les grands, et pour les enfants.

Les filles vont ouvrir un tripot - Apéro time - Coca, chips, jeu de cartes - Franz Joseph - Nouvelle-Zélande
Les filles vont ouvrir un tripot – Apéro time – Coca, chips, jeu de cartes – Franz Joseph – Nouvelle-Zélande

Cédric et Sophie finissent par nous quitter, ne voulant pas rester dîner. Bonnes vacances surtout ! Depuis, Cédric est mon nouveau copain sur Linkedin ! On prépare le repas vite avec Thierry et Amandine, mais…un peu trop tard. Le gardien du camping vient les déloger alors qu’on est à table ! “Pas le droit de rester plus longtemps”. Grrr ! Ca va ! Aucun argument n’y fait, et ils doivent partir vite…La prochaine fois, on dort au même endroit, ce sera plus simple !

Le lendemain, nous avons trouvé une petite balade d’une heure pouvant offrir un magnifique panorama pour pique-niquer : le lac Matheson, sur la route du Fox Glacier. Il parait que par beau temps, se reflềtent dans ses eaux le mont Cook (3 754 mètres) et le Mont Tasman (3 498 mètres), les deux plus hauts sommets de Nouvelle-Zélande. Le truc, c’est qu’on est sur la côte Ouest, et que s’il ne pleut pas “tout le temps”, il y a “très souvent” des nuages….et nous, on ne verra jamais le fameux reflet sur le lac.. Heureusement qu’on a vu le Lac Ianthe la veille….La balade restera sympa quand même, et le pique-nique aussi !

Allez, on file au Fox Glacier : la vallée d’accès se pratique par une marche de 1H30, comme la veille. Mais avec « Speedy Eden », on en mettre à peine plus de la moitié, on est un peu pressés…

On apprécie quand même ! Le lac qui nous accueille a encore une couleur irréelle. Et puis la vallée est plus encaissée que la veille, le paysage bien différent. Et à l’arrivée, on est bien plus proches du glacier que la veille. On est contents de ne pas avoir “fait l’impasse” sur ce second glacier, pourtant moins couru que son voisin.

 

Nous avons décidé ce soir de nous retrouver avec Thierry et Amandine dans un camping du DOC, bien sauvage, sur les rives du Lac Hawea, sur la route de Wanaka, vers le Sud.

Nous quittons donc la côte Ouest pour emprunter la Haast Pass Road, du nom du premier Européen qui l’emprunta, un géologue, en 1863. Elle ne fut véritablement une route qu’en 1965. Auparavant, les Maori empruntaient cet itinéraire à pied pour transporter leur précieux “jade” (Pounamu) de la côté Ouest à l’Otago, à l’Est. Route sinueuse suivant la rivière Haast, traversant des gorges magnifiques avant de franchir le col de Haast au plein coeur du Mount Aspiring National Park, végétation luxuriante, hauts sommets, cascades ; dommage, on ne prendra pas le temps nécessaire pour l’apprécier à sa juste valeur…

Tout à coup, le paysage s’ouvre, sur un lac splendide, le Lac Wanaka, introduction à la région du même nom, immense, véritable mer intérieure, bordé de falaises. On ne peut pas faire autrement que de s’arrêter cette fois-ci, à divers points de vue. Le charme opère complètement.

Nous le longeons pendant de nombreux kilomètres, avant de bifurquer juste après “The Neck” sur les rives du Lac Hawea. Nous quittons alors la route pour emprunter une piste en contrebas pour rejoindre notre campement. Et là…on se croirait revenir en Inde. Ici vaches et veaux se prélassent au milieu de la chaussée. Sauf qu’ici il doit y avoir un fermier dans les parages…on imagine :-))

 

On retrouve nos amis sur les rives de ce magnifique lac à la pureté cristalline. Nous nous posons aux derniers rayons du soleil. Apéro, diner. La nuit et le froid tombent. Les enfants se réfugient dans le van. Nous, les grands, nous offrons une tisane avec du chocolat histoire de nous réchauffer. On explique à Thierry et Amandine notre souci d’Iphone remplacé en Australie, notre difficulté à retrouver nos playlists avec ce réseau pourri. La première chose qui s’est téléchargée, c’est un vieil album dont on ignorait jusqu’à l’existence, de tubes des années 60 à 80, et qu’on écoute donc en boucle dans le van vu qu’on n’a que ça…. Geoffrey sort sa mini enceinte. Et on écoute ces vieux tubes oubliés (ou inconnus de Thierry et Amandine), en se marrant comme des baleines. “Cocotiers, plage dorée…” (oui oui, moi aussi j’avais oublié qu’elle existait cette chanson…en même temps, elle réchauffe).

On finit par se coucher congelés. Demain, chacun reprend un peu sa route, nos itinéraires se séparent. Pour notre part, direction le Milford Sound, mythe à lui tout seul au pays des fjords.

Vous avez aimé notre article ? alors n’hésitez pas à liker et partager ! et puis laissez-nous un petit commentaire, on y répondra avec plaisir. Vous pouvez aussi vous abonner au blog ! 😉

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close