Pierrik et Mimi : “le bonheur, si je veux”

A Hiva Oa, nous logeons à la Villa Enata, chez Pierrick et Mimi. Et dès notre arrivée, nous nous sentons extrêmement bien chez eux. Ils ont réussi à allier confort et beauté des lieux, et simplicité de leur accueil. On a tout de suite l’impression d’être avec des amis.

Avec eux, le concept de “maison d’hôtes” prend tout son sens : leur maison est ouverte, et nous prenons petit-déjeuner et dîner ensemble. L’occasion de se régaler, mais aussi de grandes discussions.

Pierrick et Mimi se sont rencontrés en France, alors qu’ils étaient étudiants, futurs profs tous les deux.

Ils ont vécu quelques années en Métropole, puis au Maroc (Pierrick est d’originie Pied Noire), pour finalement venir s’installer ici. Ils ont postulé, et comme Mimi est d’origine Marquisienne, ils ont été prioritaires. Et voila !

Ils ont trouvé ce terrain incroyable. Et ils y ont tout de suite vu l’endroit où ils avaient envie de vivre. Alors ils y ont bâti cette magnifique maison, et cette route d’accès improbable, gagnant sur la roche centimètre par centimètre.

Efforts récompensés aujourd’hui. Leur maison est juste un petit paradis, avec une vue de fou sur les pics Marquisiens et la vallée.

Et puis avec la chambre d’hôtes, Mimi a arrêté d’être prof, et Pierrick vient juste de se mettre en disponibilité.

Ce seront eux qui nous initieront au mode de fonctionnement Polynésien, nous faisant découvrir le revers des  images de Paradis :

L’école, notamment. Selon la taille des “mini” villages, les enfants ne peuvent rester auprès de leurs parents que jusqu’au CE1, ou la 6eme tout au plus. Ensuite, il faut être interne, et éventuellement changer d’île, pour Hiva Oa, ou encore plus loin, Tahiti, et ne revoir ses parents que pour les vacances….Certes, les programmes sont basés sur la France. Mais le niveau est très bas. Avec ces histoires d’internat, loin de leurs familles, beaucoup d’enfants arrêtent l’école le plus tôt possible, pour revenir près des leurs.

Et le privé ? Pierrick y a enseigné jusqu’à récemment. Au lieu de la bienveillance espérée pour ces petits envoyés trop jeunes loin leurs parents, on découvre de la part des religieuses des façon d’être dignes du moyen-âge. Enfermement, punition, etc… Aucune gentillesse. Pierrick était du coup devenu la coqueluche de tous les enfants, les faisant sortir, leur donnant des cours de pirogue (sport très réputé en Polynésie), etc…Mais ce n’est qu’en se faisant craindre des religieuses qu’il a réussi à s’imposer….

On parle de 2018 là !

Nous sommes également très surpris d’apprendre les magouilles politiques qui ont lieu à tous les niveaux. Les emplois aidés qui n’en sont pas, les doubles budgets pour les appels d’offre public, les projets financés qui ne sortent jamais de terre, etc… Et encore, l’ère Flosh est finie ! Flosh, c’était le “copain” de Chirac, celui en charge des sales besognes (avec le consentement ou non de l’ancien Président, on ne sait pas, mais des appuis au niveau de l’état, bien évidemment). C’était le moment des essais nucléaires. Et il fallait bien que le peuple (et tout le monde) se taise. Alors Flosh a nettoyé d’un côté, et obtenu de l’autre beaucoup d’argent et de liberté pour ses îles…

Mais ces modes de fonctionnement n’ont jamais aigri Pierrick et Mimi, qui s’en sont tenus écartés, et ne se sont jamais fait d’ennemis.

Alors, Paradis ou non pour Pierrick et Mimi ? Paradis sans conteste, mais parce qu’ils ont sû aller le chercher. D’aileurs, leur rêve ? Que leur petite dernière devenienne prof pour venir enseigner ici. Parce que quand même, c’est pas le bonheur, ça ?

Vous avez aimé notre article ? alors n’hésitez pas à liker et partager ! et puis laissez-nous un petit commentaire, on y répondra avec plaisir. Vous pouvez aussi vous abonner au blog ! 😉

1 réflexion sur « Pierrik et Mimi : “le bonheur, si je veux” »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close