Argentine : Magie des glaciers Patagoniens

Le 26 Mars, nous prenons encore un vol intérieur, direction El Calafate, en pleine Patagonie, au pied des Andes, sur les bords du Lago Argentino, le plus austral des grands lacs de Patagonie.

Je suis un peu désolée de tous ces vols intérieurs, mais le rapport temps-économie n’est décidément pas en faveur du bus… Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi il y a si peu de différence de prix, voire pourquoi l’avion serait parfois moins cher….

Vol vers El Calafate - Argentine
Vol vers El Calafate – Argentine

Bref, nous voici donc survolant des rios, des lagos et des montagnes pelées…

Les contreforts des Andes vus du ciel - Argentine
Les contreforts des Andes vus du ciel – Argentine

Vers 15H, nous arrivons enfin à El Calafate, petite ville fondée en 1927 et qui tire son nom d’une baie un peu semblable à la Myrtille qui pousse partout dans le coin. 

Notre hôtel, la Loma, fondé par un grand voyageur, est l’un des plus anciens de la ville, et comme nous sommes peu nombreux pour cette immense bâtisse pleine de charme, on a droit à une belle chambre toute rénovée. On adore le beau jardin, et surtout la grande salle de jeu assez « british », toute en bois et gros fauteuils, avec billard et jeu d’échecs, et surtout, surtout, il y a…la piscine (couverte, ça va de soi) !

Jardin de notre hôtel - El Calafate - Argentine
Dans le Jardin de notre hôtel – El Calafate – Argentine

Mais en attendant, nos estomacs crient famine, et nous devons nous organiser pour découvrir ce pour quoi nous sommes ici : les glaciers ! Nous découvrons une crêperie géniale et pas très chère, Viva la Pepa. Et nous découvrons ce qui fera le drame de notre ligne en Argentine : Les crêpes au Dulce de Leche. Mmmm !!! Un délice !! 

La crêperie qui fait des étoiles en sucre. Délicioso ! - El Calafate - Argentine
La crêperie qui fait des étoiles en sucre. Délicioso ! – El Calafate – Argentine

Une fois rassasiés, nous partons pour nos activités logistiques : lessive, courses, office de tourisme, réservation du bus pour le glacier “Perito Moreno” le lendemain et d’une petite croisière en bateau pour le jour suivant. On trouve à El Calafate un petit air de station de ski qui nous plait bien avec sa grande rue commerçante, ses restaurants et ses boutiques de vêtements chauds (hors de prix, on a bien fait de s’équiper à Buenos Aires) et de souvenirs. 

Le soir nous dînons dans la toute petite cuisine un peu triste (et très froide) de notre hôtel. On n’a même pas eu le temps de profiter de la piscine couverte, mince ! En même temps…on a froid là…

Le lendemain, 27 Mars, est un grand jour : Nous nous apprêtons à découvrir l’un des glaciers les plus impressionnants au monde, certainement le plus mythique de Patagonie : Le Perito Moreno, dans le parc “Los Glaciares”, à 80 km de El Calafate. C’est pour lui que nous sommes venus jusqu’ici !

Nous nous y rendons en bus, donc (on n’est pas les seuls touristes même si nous ne sommes plus en haute saison). Nous longeons d’abord les rives du Lago Argentino, puis nous enfonçons dans la lande pour suivre une belle route asphaltée traversant la Péninsule Magellan.

Soudain, au détour d’un virage, nous le découvrons, le fameux, le Perito Moreno, plongeant dans un bras du lac ! Le chauffeur est obligé de nous rappeler à l’ordre : la moitié du bus est debout pour voir la merveille ! Encore quelques kilomètres alors que les passagers sont de plus en plus excités. Nous parvenons enfin au parking inférieur. Le chauffeur nous rappelle les horaires du bus retour, et c’est parti ! A nous la découverte du plus spectaculaire des glaciers de Patagonie.

Un restaurant avec une vue imprenable sur le Lago Argentino et le Perito Moreno a été construit ici. Etrange, ce bâtiment, alors qu’on espère juste être en pleine nature… Ha oui, le Perito Moreno est aussi l’un des glaciers les plus accessibles au monde (enfin, pas tant que ceux de Nouvelle-Zélande quand même), se formant en haut de montagnes à environ 2500 mètres d’altitude, entre le Cerro Pietrobelli et le Cerro Feilberg, pour descendre jusqu’à nous, à environ 185 mètres d’altitude, quand dans l’hémisphère Nord il faut monter à plus de 3000 mètres pour découvrir des glaciers !

Nous, on a décidé de pique-niquer malgré le froid. Allez, on part sur les passerelles. Bien aménagé, le site. On se croirait un peu à Iguazu, si ce n’étaient les paysages et la température. Mais l’aménagement est assez identique. Très accessible, le glacier, on vous dit. Et on ne se lasse pas de découvrir le Perito Moreno. Nous nous rapprochons doucement de lui. 

 

Le Perito Moreno fait une trentaine de kilomètres de long, et ressemble, du point de vue où nous sommes à un énorme quadrilatère qui aurait été posé là. Ce que nous parvenons à voir, c’est sa langue, qui mesure entre 1 km et 500 mètres de large et se jette entre le le Canal “de los Tempanos” et le Brazo Rico du Lago Argentino (il forme un angle séparant les deux canaux).

Dans sa partie centrale, à 8 km du front de glace, son épaisseur atteignait les 700 mètres, dont 200 mètres en dessous du niveau de la mer en 1996, et il avance de 2 mètres par jour, ce qui en fait l’un des glaciers les plus vivants au monde. Malgré tout il est en danger, car même si son épaisseur reste impressionnante, elle s’amoindrit régulièrement, perdant 13 mètres par an…(500 mètres mesurés en 2010 « seulement »…)

Son nom étrange, il le tire d’un naturaliste et explorateur du XIXeme siècle, qui arpenta la Patagonie et fit beaucoup pour définir les frontières avec le Chili (mais qui ne découvrit jamais le glacier qui pourtant porte son nom). Quant à “Perito”, ça veut dire “expert” en Espagnol, et non “petit chien” (Perrito). C’est ainsi qu’on appelait avec respect le Senor Moreno, personnage qui s’avéra trouble : on découvrit il y a quelques années qu’il avait séquestré des indigènes pour les “étudier”. Le Glacier Perito Moreno changera-t-il un jour de nom ? Affaire à suivre…

Le Perito Moreno, c'était lui - A El Calafate - Argentine
Le Perito Moreno, c’était lui – A El Calafate – Argentine

Mais on a été trop happés par la magie du glacier, et nous nous rendons compte que l’heure a trop tourné. Nous sommes en retard pour notre “mini croisière” : une heure de bateau pour nous approcher au plus près du géant de glace. Nous remontons le kilomètre de passerelle parcouru au pas de course pour rejoindre l’embarcadère juste à temps…

Alors, une fois de plus “on n’est pas tout seuls”, et le tour est bien rôdé, et pour se faire prendre en photo devant le géant, il faudra “faire la queue” pour que l’angle soit à peu près correct. Et puis, c’est un peu une “consolation”, cette mini-croisière, car nous n’aurons une fois de plus (comme en Nouvelle-Zélande) pas le droit d’aller marcher sur le glacier. Il faut 10 ans révolus, et Eden ne les aura que dans 3 mois ½. Aucune négociation possible, ni sa taille, ni son poids, ni le fait qu’elle soit raisonnable et habituée à faire des trecks.

Rien n’enlève la magie au lieu malgré tout. Ici, on voit encore mieux le bleu de la glace, et le Perito Moreno est encore plus impressionnant au bas de ses 60 mètres. Mais le bateau garde ses distances : “300 mètres du front” minimum : il parait que les blocs qui tombent peuvent provoquer des mini raz-de-marée…  D’ailleurs, tout à coup, on voit l’arche que l’on observait sur la droite se détacher. Braoum !! Wahoo ! Rumeur générale sur le bateau. Un peu après, c’est juste devant notre nez qu’un bloc encore plus gros se détache. Et là… on sent bien les vagues ! Finalement c’est bien cette distance de sécurité de 300 mètres ! Le capitaine prend le parti de s’éloigner un peu même…Le bloc qui s’est détaché forme un immense iceberg aux reflets bleus foncés. Dessus, des petits “cascades” temporaires se sont formées. Moment inoubliable !

Voilà, la croisière s’achève. 

 

Retour sur nos passerelles. Nous décidons de pique-niquer à un mirador (point de vue) en surplomb du glacier. Assez vite, il fait bien froid quand même… Le temps d’admirer les sommets qui entourent le Perito Moreno .. et puis le temps se couvre. Pas grave, on continue notre avancée sur les passerelles, à gauche du Perito Moreno, en prenant soin d’éviter celle qui mène au parking supérieur, où ça nous a tout l’air d’être Disney-land. Plus nous avançons, plus nous sommes seuls. Et c’est toujours aussi beau. Ici le passage entre la glace et l’eau est réduit à sa portion congrue. Et dès qu’un bloc tombe, c’est juste…hypnotique. Il en tombe de plus en plus alors que l’après-midi s’avance…

Par contre, on va finir congelés, nous aussi. D’autant plus qu’il se met à tomber un mélange pluie-neige bien humide, bien froid… Allez, on a fini nos balades sur les passerelles, il est temps de faire demi-tour. Nous arrivons au point de rendez-vous avec une bonne grosse demi-heure d’avance. Nous rentrons nous réchauffer dans le super-restaurant découvert ce matin, qui tout à coup s’est doté de nouveaux attraits. Tiens, ils proposent du whisky “avec l’eau des glaciers”. Bon, j’avoue, c’est tentant, mais on se contentera tous d’un bon chocolat bien CHAUD !

Réchauffés, retour à la maison avec le sourire accroché aux lèvres. Il n’est pas si tard. Eden et moi partons découvrir un peu plus El Calafate. Elle veut aussi une glace au “Calafate”. Heu… vu la température, t’es sûre ? T’as pas vu assez de glace aujourd’hui ma puce ? Non !! Hum… T’as raison, c’est trop bon !

Fait pas si froid en Patagonie. Toujours prête pour une petite glace, moi ! - El Calafate - Argentine
Fait pas si froid en Patagonie. Toujours prête pour une petite glace, moi ! – El Calafate – Argentine

Mais nous rentrons bien vite : il y a leçons… et surtout Piscine ! Petite partie de cartes en famille pour finir la soirée, nous nous couchons encore bien trop tard…

Le 28 Mars, nous partons pour une nouvelle croisière, plus longue celle-ci, puisqu’elle dure la journée. Nous voici donc partis pour les “Rios de Hielo” (rivières de glace). 

En effet, le Parc de “Los glaciares”, créé en 1937, Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1981, compte bien plus que le Perito Moreno en termes de glaciers. Il s’étend sur 350 km de long pour 50 de large, et rassemble en réalité plus de 40 glaciers ! C’est un petit bout de toute la calotte glaciaire de la Patagonie Andine qu’il nous est donné d’observer. Immense…

Nous montons sur le bateau à Puerto Punta Bandera, à une petite cinquantaine de kilomètres de El Calafate, sur la rive Nord de la Péninsule de Magellan (oui, oui, la même que la veille, mais sur l’autre rive). Nous sommes une bonne cinquantaine à bord, ce qui nous ravi moyennement, mais on n’a pas le choix. Seuls ce type d’embarcation peut s’aventurer sur les eaux du Lago Argentino que nous allons parcourir aujourd’hui.

Heu, il est pas un peu bas de bac ? - Lago Argentino - Parc National "Los Glaciares" - Argentine
Heu, il est pas un peu bas de bac ? – Lago Argentino – Parc National « Los Glaciares » – Argentine

Nous remontons d’abord le Brazo Norte du Lago Argentino durant un bon moment. Nous avons de la chance, il fait un temps superbe. Glacial, mais superbe. La lande est ici réduite à néant, ou presque. Le spectacle est sur ce lac, qui peut atteindre un kilomètre de profondeur sous nos pieds. Quelques icebergs aux reflets bleu profond dérivent, répondant au bleu du ciel. Mais que c’est beau !! Enfin, nous entrons dans le Brazo Upsala et nous approchons du glacier… Upsala. C’est l’un des plus grands de toute l’amérique du Sud (il paraît qu’il fait la taille de Buenos Aires). Mais lui aussi est en danger, non parce qu’il s’affine, mais parce qu’il recule !!

Las, le bateau, toujours pour des raisons de sécurité, ne peut pas vraiment s’en approcher. Et une fois de plus nos Iphones ne font pas le job côté photos dans ces conditions (trop loin : nous n’en voyons qu’un tout petit bout de là où nous sommes)…. Dans tous les cas, nous profitons avec enchantement de l’environnement exceptionnel qu’il nous est donné de voir : à droite, le glacier Upsala, à gauche, un énorme Iceberg. Rien que ça…

Un peu plus tard, la navigation reprend. Demi-tour, puis nous entrons dans le “Brazo Spegazzini”, sorte de canal, bien plus étroit. Nous évoluons entre paysages désertiques et forêts de conifères. Au fond, le glacier… Spegazzini nous attend. Et là, nous sommes tout près. Et comme hier, nous sommes totalement hypnotisés par le front de glace, aussi haut que le Perito Moreno. Vu d’en bas, c’est vraiment incroyable. Et comme la veille aussi, les blocs qui tombent dans l’eau ne cessent de nous impressionner. Encore une belle pause face à cet autre géant de glace. Nous en oublions presque de lever les yeux pour voir un autre glacier (dont on ne connaîtra pas le nom) pointer sa langue vers nous du haut de sa montagne. 

Retour à la navigation. Nous avalons rapidement nos sandwichs à l’intérieur le temps de nous réchauffer à peine. Le spectacle est dehors et nous ne voulons pas en perdre une miette.

Nous rencontrons de nouveaux icebergs. Sensation d’être en Antarctique. Et ce bleu partout. On dirait qu’on a mis un filtre. Mais non…Bleu intense du ciel, bleu profond des icebergs, bleu turquoise clair des glaciers, et même bleu du lac. D’ailleurs, on a donné un nom spécifique à sa couleur laiteuse : on l’appelle ici “Dulce del Glaciar”

La journée passe bien trop vite…

Et puis ce soir nous restons tranquillement à l’hôtel : demain nous partons pour El Chalten.

Tenue de camouflage - Lago Argentino- Parc National "Los Glaciares" - Argentine
Tenue de camouflage – Lago Argentino- Parc National « Los Glaciares » – Argentine

Vous avez aimé notre article ? alors n’hésitez pas à liker et partager ! et puis laissez-nous un petit commentaire, on y répondra avec plaisir. Vous pouvez aussi vous abonner au blog ! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close