29 jours au Vietnam : Notre Bilan

De l’Asie du Sud-Est, nous connaissions déjà l’Indonésie et la Thaïlande. 

En préparant notre tour du monde, nous voulions que notre itinéraire ne comprenne que des pays que nous n’avions jamais visités. Le choix avait alors été kafkaïen pour savoir si nous devions visiter le Vietnam, le Laos ou le Cambodge, ou les trois. Et puis nous voulions quand même retourner à Angkor, montrer cette merveille à Eden, qu’on avait découvert en faisant une incursion au Cambodge depuis la Thaïlande. Comme notre but est d’aller moins vite en tour du monde qu’en vacances de 2 ou 3 semaines, on avait vite tranché pour un seul pays, et la Baie d’Halong avait fini de faire pencher la balance pour le Vietnam « avec une petite incursion au Cambodge ».

Au final, on a renoncé à notre « petite incursion » : Entre le Japon et le Rajasthan, Eden a déjà visité pas mal de temples et de palais, et pas sûrs que passer 3 jours, même en « tuk-tuk-rigolo » à aller d’un temple à l’autre l’enchante. Et nous, les grands, avions déjà pu apprécier Angkor à sa juste valeur. Bon choix donc que de ne faire qu’un pays. Je ne sais pas si le Vietnam est le mieux, c’est certainement le plus « facile »…On retournera sûrement au Laos…peut être au Cambodge…un jour.

Après le Rajasthan, en tout cas, le pays nous a semblé bien organisé, bien développé, et ça nous a fait du bien. On a ressenti presque partout le boom économique dans lequel baigne le pays malgré les failles qui demeurent encore…

Rappel de notre itinéraire en 29 jours (limite de visa : 30 jours)

Notre itinéraire au Vietnam
Notre itinéraire au Vietnam

Ce qu’on retiendra

  • Le Vietnam est vraiment un pays où il est facile de voyager : le budget reste très limité, avec des prix très doux pour la nourriture, l’hébergement et le transport, si bien que même avec des petits prix, on se retrouve dans des hébergements charmants.
  • Il n’y a aucun souci de sécurité dans le pays (sinon les scooters à Saigon :-))…
  • Il est très facile de se déplacer, que ce soit en scooter, bus, train ou avion, et tout est fait pour vous faciliter la tâche : organisation par les hôtels ou des agences un peu partout. Par contre, on avait mal anticipé les temps de transport. Le pays est très grand (1600 km du Nord au Sud) et même si le réseau routier est correct, c’est long…Le train quant à lui permet de voyager de façon agréable, surtout la nuit, mais il est très lent. Reste l’avion… pas écolo, mais bon…pas très cher non plus..
  • La gentillesse et l’accessibilité des Vietnamiens. On nous avait dit que les Vietnamiens pouvaient être « durs », intéressés uniquement par votre argent. Bien sûr, un hôtelier ou un restaurateur, un marchand, sont là pour gagner leur vie, mais les Vietnamiens qu’on a rencontrés se sont tous montrés extrêmement agréables, prêts à nous rendre service, et s’intéressant à nous. Ils nous ont posé des tonnes de questions, ce qui nous a permis de casser des barrières et partager vraiment des moments agréables. Et quels sourires ! On ne s’est que très rarement sentis « agressés » par de la vente forcée. Peut être un peu à Hoi An, soit, on était vraiment dans un lieu méga-touristique. 
  • Notre rencontre avec Sing, et notre découverte des tribus du Nord. On avait fait un trek en Thailande pour aller à la rencontre des tribus. On était restés un peu sur notre faim, avec un guide plus enclin à ramasser des « Magic mushrooms » (champignons hallucinogènes) qu’à nous expliquer comment vivaient les gens. On avait eu un peu l’impression d’ailleurs d’être dans un parc d’attraction en dormant dans le village. Avec Sing, notre guide Hmong à Sapa, rien de tel. On a vraiment eu le sentiment de partager sa vie, de découvrir comment elle et son peuple vivent, pour nous rendre compte de la dureté de son monde, et toute sa richesse également.
  • Le rôle des femmes dans la société Vietnamienne. Elles sont partout, font tous les métiers (il n’est pas étonnant de voir des femmes sur les chantiers ou les travaux d’infrastructure routière), et on sent bien qu’elles pèsent de tout leur poids dans le quotidien. On les a trouvées très fortes, ces femmes.
  • La variété qu’offre le pays : Le Vietnam aurait une petite tendance à rendre schizophrène : On passe en quelques heures du froid d’une station de ski en haute montage  (Sapa) à la chaleur tropicale (Hanoi), de la ville la plus grouillante (Saigon) à la naturel la plus luxuriante (Mekong), on découvre des joyaux naturels (Halong) et culturels (Hue). Et encore, il y a tant de choses qu’on n’a pas eu le temps de voir…
  • La nourriture et les marchés : Au Vietnam on mange très bien, même quand ce n’est pas cher du tout. Leurs petits restaurants de rue ambulants sont capables de vous régaler de plats parfumés d’herbes fraiches ou de soupes délicieuses. Il faut gouter, tout !  (enfin, pour le chien et les crapauds, on vous laisse voir si vous osez…). Il faut visiter leurs marchés, s’assoir sur leurs petits tabourets à raz du sol pour déguster un plat inconnu, boire un café ou un jus de fruit frais.
  • Le lourd passé du peuple Vietnamien : On avait bien en tête les guerres d’Indochine et du Vietnam. On avait par contre la version Occidentale, loin de nous. Une liberté légitime retrouvée par ce peuple du bout du monde, un tournant « naturel » de l’histoire. On avait moins en tête les ravages sur place. Avoir la vision Américaine portée par les films made in USA, traumatisés d’avoir perdu la seule guerre de leur histoire n’aide pas vraiment à envisager ce qu’a pu ressentir le peuple Vietnamien. Se pencher de l’autre côté du miroir, ça éclaire, même si forcément cette vision là est partiale également.… Quand deux idéologies s’affrontent au niveau mondial, c’est le peuple qui subit les affres des « grands » finalement… Et puis, on n’avait pas en tête les longs siècles de domination Chinoise…
  • Le boom économique actuel : On sent qu’ici, ça pulse. Les Vietnamiens travaillent beaucoup, et voient aussi le fruit de leur travail, même si les choses ne sont pas roses pour tout le monde, et que le pays a besoin de finir sa mue (et le système de s’adapter). On n’a toujours pas fini de se demander ce qu’il restait de communiste au pays d’ailleurs, hormis peut être une parole pas si libre que ça…

Ce qu’on a le plus aimé : Le Top 4 de chacun

  • Geoffrey
    • La nuit sur le bateau dans la baie d’Halong
    • La Baie d’Halong terreste
    • Nos quelques jours chez Nguyen Shack dans le Mekong
    • Le rôle des femmes au Vietnam
  • Eden :
    • Mimiss, le petit chat « adopté » dans le Mekong chez Nguyen Shak
    • Dormir chez Sing à Sapa et jouer avec les poussins et les bébés chèvres
    • La nuit sur le bâteau dans la baie d’Halong
    • Hoi An et ses lanternes
  • Juliette :
    • La baie d’Halong
    • La baie d’Halong terrestre
    • Notre rencontre avec Sing à Sapa et la découverte de son peuple
    • Hanoi, autour du lac de l’épée restituée.

Quelques regrets :

  • Geoffrey :
    • On ne s’est pas assez enfoncés dans la nature, c’est comme s’il n’y avait plus d’espace non colonisé par l’homme
  • Juliette :
    • Saigon et ses scooters
    • Ne pas avoir passé plus de temps à la mer
    • La météo dans le centre, et à Sapa
  • Eden
    • Rien, elle a tout aimé ! (NDLR : Devoir abandonner Mimiss le petit chat sûrement…)

Le mot de la fin :

On ne s’attendait pas en tout cas à autant de diversité. On en a pris plein les yeux, et on a rencontré aussi des gens fabuleux un peu partout. Voyager dans des pays comme le Vietnam, ça donne juste envie de voyager encore très longtemps. C’est d’ailleurs sûrement le pays qui a fini de nous muer en vrais voyageurs.

Vous avez aimé notre article ? alors n’hésitez pas à liker et partager ! et puis laissez-nous un petit commentaire, on y répondra avec plaisir. Vous pouvez aussi vous abonner au blog ! 😉

2 réflexions sur « 29 jours au Vietnam : Notre Bilan »

  1. Bonjour et merci. Bon blog allant à l’essentiel, ce que je cherche pour préparer notre futur voyage

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ! Alors on continue comme ça ! Contents que ça soit utile !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close